BIOGRAPHIE

LUCE Jean

Jean Dunand naît en 1877 à Genève. Il obtient son diplôme de l’Ecole des Arts Industriels en 1896 et reçoit l’année suivante une bourse qui lui permet de se rendre à Paris. En 1904, le Musée des Arts décoratifs lui achète un vase en cuivre. Il expose régulièrement au Salon d’Automne et au Salon des Artistes Décorateurs. En 1912, il rencontre le japonais Sougawara, qui l’initie au travail du laque. Dunand ouvre bientôt un atelier dans lequel, avec des praticiens indochinois, il réalise des meubles, des objets ou des panneaux laqués, dont ceux pour le paquebot Normandie. En parallèle, il continue à travailler le métal au marteau et crée des bijoux et différents objets, au décor géométrique, laqués, patinés ou incrustés d’or ou d’argent; Dunand imagine même d’incorporer à la résine de la coquille d’oeuf. Il meurt en 1942.Jean Luce est né en 1895 à Paris. Il ne fréquente aucune école d’art mais travaille dès sa jeunesse dans la boutique de son père qui fait de la vaisselle de table. En 1923 il expose au Salon d’Automne et au Salon des Artistes décorateurs. A partir de 1931 il se spécialise dans la céramique et la verrerie pour la table et s’intéresse particulièrement au problème de l’harmonie entre la forme et du décor; ses motifs peints à la main ou au pochoir sont parfois peints à l’or pour les pièces les plus luxueuses. Dès le début des années 1930 il conçoit la verrerie produite par les Cristalleries de Saint-Louis; en 1935 il réalise la porcelaine et le verre pour le paquebot Normandie. En 1937 il devient membre de l’UAM et présente ses créations à L’Exposition International des Arts et Techniques dans la vie moderne. Il meurt en 1965.

LES OEUVRES

Retour haut de page