fbpx

BIOGRAPHIE

ADNET Jacques

Jacques Adnet est né le 20 avril 1900, à Châtillon-Coligny, près de Paris. A seize ans il entre à l’Ecole des Arts décoratifs et quelques années plus tard à la Maîtrise des Galeries Lafayette. En 1928 il devient le directeur de la Compagnie des Arts Français; il y réunit une remarquable équipe de peintres, dont Lurçat, Chagall, Dufy ou Léger, de décorateurs comme Charlotte Perriand, Francis Jourdain ou René Gabriel, mais aussi de verriers, de dinandiers et de bijoutiers, de céramistes, de ferronniers ou de sculpteurs, comme Goupy, Daurat, Bouquet, Lenoble, Poillerat, Yencesse ou les frères Giacometti - dont il édite, après la mort de Jean-Michel Frank, les oeuvres d'arts décoratifs. Il est l’un des premiers à employer le verre et le métal lors de la fabrication d’objets, de luminaires, de meubles ou dans l'architecture, puisqu'il réalise, en collaboration avec l'architecte René Coulon, le pavillon de Saint-Gobain pour l'Exposition des Arts et Techniques de 1937. Ses matériaux de prédilection sont le métal chromé ou nickelé, le verre à fond miroir, les dalles de verre de Saint-Gobain, le cristal de Baccarat, le parchemin, le bois laqué noir ou l’opaline. Après ses créations modernistes des années 30 et ses somptueux meubles en bois exotiques ou en laque des années 40, Jacques Adnet crée, dans les années 50, des meubles. luminaires ou objets en métal gainé de cuir ou de skaï. Durant plusieurs décennies il réalise des ensembles mobiliers pour des particuliers, pour des palaces de la Côte d'Azur ainsi que pour le paquebot Ferdinand de Lesseps; il a également décoré le cabinet de travail et les appartements privés de Vincent Auriol au château de Rambouillet et à l'Elysée. Ses clients les plus célèbres sont le milliardaire Frank Jay Gould, l'actrice Alice Cocéa, le réalisateur Marcel Carné ou l'écrivain Georges Simenon. Plutôt que des gens de la mode ou du monde du spectacle il a souvent eu comme clients des intellectuels souhaitant rester discrets, ce qui lui convenait parfaitement. En 1959 il ferme la Compagnie des Arts Français et devient le directeur de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, poste qu'il occupe jusqu'en 1970. Désormais à la retraite il se consacre à ses autres passions : la poésie et le jardinage. Il s’éteint à Paris en 1984.

LES OEUVRES

Retour haut de page