fbpx

BIOGRAPHIE

DESNY

La maison DESNY, fondée par Clément Nauny, et dont le patronyme résulte de la contraction de « dessin » et de « Nauny », réalise du mobilier, des luminaires et de l’orfèvrerie. Clément Nauny est né en 1900 à Oran. Il arrive à Paris en 1918 où il fréquente le milieu artistique, dont le cercle d’artistes d’avant-garde, et se lie d’amitié avec Alfred Masson et Alberto Giacometti. C’est en 1927 que cet autodidacte fonde la maison DESNY et ouvre une boutique au 122 boulevard des Champs-Élysées. Les luminaires à éclairage indirect et les pièces d’orfèvrerie modernistes à la forme souvent proche de la sculpture vont connaître un succès immédiat. Les créations de ce visionnaire, d’une audace et d’une pureté étonnante s’inscrivent dans une mouvance avant-gardiste de par leur forme géométrique pure et asymétrique. Clément Nauny n’est pas seul dans la création d’arts décoratifs, il s’associe à deux dessinateurs ; Maurice Nauny, son frère, et Louis Poulain ainsi qu’un chef d’atelier, Henri Dagneau. La plupart des luminaires DESNY sont en métal nickelé et verre; certains, appelés « bibelots lumineux » ont pour seule fonction d’éclairer le coin sombre d’une pièce. Parfois, des mécanismes permettent à ces lampes d’adapter leur forme et de varier leur intensité lumineuse. Les clients les plus connus de la maison DESNY sont le mécène Pierre-David Weill, Georges-Henri Rivière, Robert Mallet-Stevens ou encore le Maharadjah d’Indore. Clément Nauny collabore aussi à la création d’objets pour de célèbres maisons de couture comme Chanel, Lucien Lelong ou Worth. La grande Dépression engendrée par le « crash » de 1929, a eu raison de la démarche originale de la maison DESNY, et en 1933 la maison cesse toute activité. Suite à cela, Clément Nauny se lance dans la création de bijoux fantaisie sous une nouvelle enseigne nommée « Hippocampe » ; il décède en 1968. Ainsi comme Raphaèle Billé l’écrit dans son mémoire de master « La maison française DESNY demeure encore aujourd’hui un réel mystère, tant par la fulgurance et la force de ses créations que par sa courte durée d’existence et le peu d’informations connues de son créateur. » En 1965, le Musée d’art Moderne de New York fait l’acquisition de deux gobelets du service à cocktail DESNY.

LES OEUVRES

Retour haut de page